Description :

Prenons cette exemple, le bâtiment à une ou plusieurs ouvertures. Une ferme est porteuse des pannes.

 

Entraxe de calcul :

Premier piège, c’est de ne pas oublier que sur les pannes, l’entraxe de calcul n’est pas 600mm mais 1295mm.

 

Jeu de combinaisons :

Nous ne pouvons pas calculer avec le jeu de combinaisons classique : « DTU ou simplifié ». Ce n’est pas une « simple » ferme.

Vous devez choisir le jeu de combinaisons EC0 dans le code de calcul (sinon vous allez oublier certaines combinaisons de vents)

 

 

Coefficient de pression du vent intérieure :

Par défaut dans les études, vous avez un bâtiment fermé.,

Vous devez changer cette option, en bâtiment fermé, le coefficient de pression intérieure est Cpi 0.2/-0.3

 

Astuce dans Pamir :

Pour afficher ou comprendre la valeur du Cpi, nous imposons un vent de 1kN/m² dans la charge, en utilisant l’option une « une face ouverte » vous avez un Cpi de 0.72/-0.828

 

 

Dernier cas, le bâtiment est complètement ouvert, et vous imposez la valeur que vous voulez:

 

Vous pouvez comparer vos coefficients de pression avec l’Eurocode NF EN 1991-1-4, en cas de doute :

 

Le coefficient de pression intérieure, Cpi , dépend de la dimension et de la répartition des

ouvertures dans l'enveloppe du bâtiment. 

Dans le cas d'un bâtiment ayant une face dominante, il convient de considérer la pression

intérieure comme une fraction de la pression extérieure au niveau des ouvertures de la face

dominante


Illustration sur la répartition des pressions dans le bâtiment

 

Conclusion :

Nous regardons le chargement des pannes, mais cette option s’applique sur la ferme porteuse, ainsi, vous ne commettez pas d’erreur dans le dimensionnement des pannes et de la porteuse

 

Quand votre structure a une forme hors standard, vous devez vérifier rapidement les coefficients Cpe et Cpi